Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 19:11

je n'arrive plus à mettre une photo sur ce blog et ça m'énerve de plus en plus ce qui en fait me pousse dehors, je suis désolée je vais vous rediriger vers mon nouveau blog...ICI

C'était une des raisons pour lesquelles je n'avais plus envie de me prendre la tête pour faire un article, alors ne m'abandonnez pas et venez me voir sur mon autre blog et je vous en remercie d'avance... bonne soirée à tous et gros bisous encore pour 2013

Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 11:54

 

On dit que le fisc ne perd jamais ses droits.

Voici deux cas.... significatifs!!!

 

GRANVILLE.JPG

 

En Novembre 1916, on a restitué aux familles Normandes (comme aux autres d'ailleurs..) les effets personnels des soldats tués au front.

Beau geste... Mais... on a gardé l'argent trouvé sur leur cadavre.

En effet... si je puis dire... en cas de décès dû à leurs blessures à l'hôpital, le fisc exige le paiement des droits de succession. Ha!!!! mais...!

 

MT-ST-MICHEL-MAR2E-HAUTE.JPG

 

 

En février 1919, un cultivateur normand constate le vol dans sa cave de 250 litres de vieux calvados.

Préjudice :2240 Frs (soit 2560 € environ).

Il porte plainte. La régie des alcools exige alors le paiement des acquis de transport. Les voleurs ont omis de les régler!... Non mais sans blague!...

 

ARRIVEE-MT-ST-MICHEL-copie-1.JPG

 

je vous souhaite à tous une belle journée!!!

info reprise sur l'almanach du Normand (2008)


Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 04:10

 

je vous propose ainsi de visiter nos membres de la communauté

 

10-07-2010-029.jpg

 

             Vivre en NORMANDIE..... comprenant 118 blogs inscrits...

aujourd'hui je vous propose

quelques membres actifs à visiter :

ESCARGOTINE

Bretagnolles village Normand

Chez nous... quelque part en Normandie

construction de modèles réduits

des lands dans l'andelle

maison à la campagne

un carnet, un chemin

la maison de Liza

nous visiterons les blogs que je vous proposerai, ainsi durant les quelques semaines à venir, ces blogs seront à visiter par les membres de la communauté et pour tout ceux qui passeront ici, le but recherché est de faire la connaissance des blogs, mais surtout de laisser un commentaire en passant...

et, pour corser un peu ce jeu, en fin de visite décernez une note de 1 à 10 pour votre blog préféré sur contact... en bas de page de mon blog merci

je vous recommande de jouer le jeu... et vous en remercie..

belle journée à tous...



Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 02:59

 

et je vous le livre tel quel à votre réflexion....

 

DSCF3089.JPG

 

Objet : Ecologie 
  
 TOUT CECI EST TELLEMENT VRAI.
Quand la vieille femme a choisi le sac en plastique pour ses achats, la caissière lui a reproché de ne pas se mettre à « l'écologie ». 
La caissière dit à la femme que la génération de la vieille femme ne comprenait tout simplement pas le mouvement écologique ; que seuls les jeunes allaient payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources ! La vieille femme s'est excusée auprès d'elle et a expliqué: " Je suis désolée, nous n'avions pas le mouvement écologique dans mon temps." Alors qu'elle quittait le magasin, la mine déconfite, la caissière en rajouta: - " Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à notre dépens. C'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps ! "

 

DSCF4200.JPG


La vieille dame admît qu'à l'époque, on retournait les bouteilles de lait, les bouteilles de coca et de bière au magasin. Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau ; on utilisait les mêmes bouteilles à plusieurs reprises. À cette époque, les bouteilles étaient réellement recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.
En mon temps, on montait l'escalier : on n'avait pas d'escaliers roulants dans tous les magasins ou dans les bureaux. On marchait jusqu'à l'épicerie du coin aussi. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux coins de rue. Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.
À l'époque, on lavait les couches de bébé ; on ne connaissait pas les couches jetables. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge ; pas dans une machine avalant 2000 watts. On utilisait l'énergie éolienne et solaire pour vraiment sécher les vêtements.

 

DSCF4634.JPG

 


À l'époque, on recyclait systématiquement les vêtements qui passaient d'un frère ou d'une sœur à l'autre. C'est vrai ! on ne connaissait pas le mouvement écologique. 
 
À l'époque, on n'avait qu'une TV ou une radio dans la maison; pas une télé dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d'une boîte de pizza, pas un écran de la taille de l'État du Texas . Dans la cuisine, on s'activait pour fouetter les préparations culinaires et pour préparer les repas; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans effort. 

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait des rembourrages comme du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique. 

À l'époque, on utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon; on n'avait pas de tondeuses à essence auto-propulsées.

 

DSCF3188-BIS.JPG 

À l'époque, on travaillait physiquement; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l'électricité. Mais, vous avez raison: on ne connaissait pas le mouvement écologique. 

À l'époque, on buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif ; on n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu'on voulait prendre de l'eau. 

On remplissait les stylos plumes dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau stylo ; on remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir tout simplement à chaque rasage. Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique. 

À l'époque, les gens prenaient le bus, le métro et les enfants prenaient leur vélo pour se rendre à l'école au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 heures sur 24.

 

DSCF3100.JPG 

À l'époque, les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille crayon et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jeter fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée. Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique. 

On avait une prise de courant par pièce, pas une bande multi-prises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui.
 
ALORS VIENS PAS ME FAIRE CHIER AVEC TON MOUVEMENT ÉCOLOGIQUE 
 
La vieille dame avait raison : à son époque, on ne connaissait pas le mouvement écologique, mais on vivait chaque jour de la vie dans le respect de l'environnement.
Au plaisir

DSCF3253.JPG 

un article que m'a envoyé un ami... auquel j'adhère totalement, et j'ajouterais qu'autrefois en campagne, nous ne connaissions que nos jambes pour nous rendre à l'école située parfois à 3 voir 5 km, les ramassages scolaires en bus n'existaient pas et alors!!! on n'en est pas mort... et sur les fossés on prenait le temps de ramasser un bouquet de fleurs pour la maîtresse (qui arrivait un peu fané...) mais on avait le temps d'admirer la nature... les petits oiseaux et les écureuils dans les arbres

quelle richesse!!!

je vous souhaite une agréable journée à tous....

Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 13:53

re-lecture en français de cette histouère Normande... parue hier

pour ceux qui n'ont pas tout compris  ou qui n'ont rien compris...

 

le patois normand, c'est aussi l'intonnation de la voix, que je ne pourrai rendre ici mais je vais vous la remettre en français plus compréhensible!!!

 

Le croirez-vous, à me voir bonnes gens, que j'ai vu la capitale,

L'année de l'exposition que nous appelions coloniale?

Et devinez qui était avec moi, du voyage :

Ma bonne femme de belle-mère, qu'en était toute étonnée!

Ah! dame, pour aller à Paris il y avait loin,

Pour un paysan comme moi, eh bien ce n'était pas rien!

Heureusement qu'à la gare, y avait toute la famille

De mon cousin Saturnin, qu'est sergent de ville là-bas,

Car avec leur métro, leurs tramways et leurs autos,

Ma pauvre belle-mère et moi, j'y aurais laissé nos os!

Surtout qu'il y a près de chez nous une sorte de farceur,

Qui me dit : Dis donc Polit! Si t'arrive de bonne heure,

A la gare St Lazare regarde bien comment font les gens,

Prends garde à la machine à renvoyer les paysans,

Car si t'as pas l'air d'être un peu parisien,

Tu passeras pas mon vieux Tu seras rejetté dans le premier train!

Je voyais pourtant bien qu'il me racontait des sornettes!

N'empêche que ma belle-mère en laissa sa bonnette,

Et pour nous en aller à Paris non d'un chien

Je passais mon samedi à Prier, elle acheta une capotte ;

Moi j'achetais une bonne veste, avec un chapeau melon

J'étais prêt à partir pour voir l'exposition

Vous dire ce que j'ai vu ma foi, des tas d'histoires

Que l'on voit aux colonies j'ai bien sur peu de mémoire

Assez pour en raconter! y avait des lions

Jusqu'au musée des momies, dans tous leurs pavillons!

Mon cousin Saturnin qui lui est bien plus que moi instruit,

Il se donnait bien du mal à vouloir m'expliquer

Et il répétait toujours  "cousin, vous comprenez?"

Ah! je comprenais ma foi que j'avais la bouche sous le nez!

Y faisait chaud là dedans et pas un verre de cidre!

Rien que de la limonade, du vin, ou bien de la bière!

Mais plus nous en buvions, et plus nous avions soif!

Je marchais, je marchais toujours, je voyais bien que la belle-mère

Depuis un bon moment n'étais pas à l'aise.

Je lui dis tout bas à l'oreille avez-vous du mal à marcher?

Sacré bougre qu'elle me dit j'ai si envie de pisser!

Mais que, je lui dis! je vais en parler un peu à Saturnin!

Y a la mère qui voudrait aller dans un petit coin!

Fort bien qu'il me répondit! il fallait le dire mon cher!

Tiens à deux pas d'ici se trouvent des waters!

-les waters que je fis! mais depuis quand ça existe???

Et que les parisiens appellent comme ça les cabinets?

-Tais-toi qu'il me répondit! tenez entrez là la mère,

Et dépèchez-vous de faire ce que vous avez à faire!

C'est combien, qu'il demandit à une femme qui était là?

-C'est soixante quinze centimes _ Saturnin dit : voilà!

Ah! en voyant tout ça, j'en étais resté ébahi,

De voir qu'il fallait payer quinze sous pour se soulager!

Puis, j'étais resté là à voir passer tous les gens,

Quand Saturnin me dit : Ta belle-mère est longtemps!

-Ah oui que je répondis, ça fait quelque temps déjà!

Mon Dieu!, Mon Dieu! pourvu qu'elle n'est pas un malaise,

Vite nous voilà partis : je frappais à la porte.

Entrez cria la mère! il n'y a plus moyen que je sorte!

Voyez mes pauvres enfants - c'est y pas une surprise?

Que me voilà enfonçée dans cette sacré cuvette!

-Mais lui dit Saturnin, vous auriez pu, je crois,

Pour vous asseoir dessus, baisser le siège en bois!

-Mais qu'est-ce qui me l'a dit! voilà dix minutes que je geins!

Je ne pouvais pas me relever avec mon mal de reins!

-Et bien, fallait appeler bonne femme, ça ne dérangait pas!

-Taissez-vous donc effrontée! que répondit ma belle-mère

A la femme qui touchait l'argent des cabinets!

C'est pas la peine maintenant de venir me rire au nez!

Par trois coups, là dedans j'ai tiré la sonnette.

Pour que vous veniez m'aider à sortir de la cuvette!

A chaque coup que je tirais! oh il n'y a pas de quoi rire!

A chaque coup, je recevais un grand seau d'eau au derrière!!!

 

arbre-wc.JPG

 cette photo du net qui m'amuse toujours!!! pour vous souhaiter une belle journée

 

 

Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 04:33

tirée du livre de J.B PASTUREL

"histouères dè tchu nouos" (Editions O.C.E.P - Coutances)

 

Celle que je vous ai choisie s'intitule....

Une farce parisienne

 

l'creiri'ous, à m' vei, bouonn's gens, qu' j'ai vu la capitale,

l'année d' l'Espositioun qu'nou-z-app'lait couloniale?

Et d'vinez qui qu'était, d'avé mei, d'la corvée :

Ma bouonn' femm' dé bell'-mère, qu'enn'tait touote éberluée !

Ah! dam, pour m'en aller à Paris d'avé lyin,

Pour eun paisaunt coum' mei, hé, cha, n'était pas ryin!

Héreus'ment qu'à la gare, y avait touot' la famile

D' men cousin Satuurnin, qu'est lo-bas sergent d'ville,

Car d'avé leus métro, leus tramway, et l's autos,

Ma pouor' bell'-mère et mei, j'y ériouns laissi nous os !

Surtouot qu'y a, près d' tchu nouos, eunn' mannir' dé farceu,

Qui m' dit : "Dis dounc, Polyt'! Si t'arriv's dé bouonne heu

A la gar' Saint-Lazar', guett' byin coum' fount les gens!

Prend garde à la macheine à r'fouoler les croquaunts,

Car, si tu n'as pé l'air d'être eun miot parisien,

Tu pass'ras pas, men vuus! Tu s'ras r'juqui dauns l'train!!

j'viyais pouortaunt raid' byin qu'i m' countait des sornettes!

 

DSCF0654.JPG

N'empêch' qué ma bell'-mère en laissit sa bounette,

Et qu' pour nouos en aller à Paris, saprélotte,

J' passîm's l' sam'di à Pris ; oul ach'tit aunn' capote ;

Mei, j'ach'tis eunn' bouonn' vest', d'avec eun capé m'loon ;

J'étiouns prêts à parti, pour vei l'Espositioun.

Vouos dyir' c' qué j'avouns vu ? Ma fei, des tas d'histouères

Qu' nous veit és coulonies! J'ai, byin seur, pé d' mémouère

Assez pour en prêchi! Y avait dé d'pis les liouns

Jusqu'âo musée d'momies, dauns touos leus pavillouns!

Men couosin Satuurnin, qu'est, byin pus qu'mei instruit,

Sé dounait byin du ma à vouolei m'espliqui

Et répétait terjous : "cousin, vo coumprénez?"

DSCF0916.JPG Ah! j' coumprénais, ma fei, qu' j'avais la gouol' souos l' nez!

I faisait câod, lo-dauns,, et pas eun verr' dé beire!

Ryin qué d' la limounad', du vin, ou byin d' la bière!

Mais, pus nou-z-en buvait, la bell-mère et pis mei,

Pus la laungu' en p'lait, et pus nou-z- avait sei!

J'marchiouns, j' marchiouns terjous, J'viyais byin qu' la bell'-mère,

Dé d'pis eun bouon moument, n'était pas à s'n affaire.

J' lî dis bas à l'orèle : "Enhann'ous à marchi?"

-Cré bougr', qu'ou m' fi, men fi, j'ai si envie d' pissi!

- Mais, qué j' dis, ch'est byin c'mod'! Prêche eun miot, Satuurnin!

Y a la mèr' qui vouodrait aller dauns eun p'tit coin!

- Fort bien, qu'i m' répouonit ! I fallait l' dir', mon cher!

Tiens, à deux pas d'ici se trouvent des waters!

- Les waters, qué j'arfis, mais dé d'pis quaund qu' cha n'est

Qu'les Parisians appell'nt coum' cha les cabinets?

-Tais-toi, qu'i m' répouonit! T'nez, entrez là, la mère,

Et dépêchez-vous d' fair' c' que vous avez à faire!

C'est combien, qu'i d'maundit à eunn' femm' qu' était là?

- C'est soixant'-quinz' centims - Satuurnin dit : voilà!

Ah! en guettaunt touot cha, j'enn'tais resté saisi

D'vei qu'i fallait payi quinz' souos pou s'souolagi!

Pis j'étiouns resté lo, à vei passer les gens,

 

DSCF0668

Quand Satuurnin mé r'fit :"ta bell'mère est longtemps! 

-Ah ! veir, qué j'répounis, cha fait quiqu'temp déja!

Moun Dieu ! Moun Dieu! pouorvu qu'ou n' seit pé prins' dé ma!

Vit' nouos v'lo touos partis ; jé butîm's à la porte.

"Entrez, criyit la mère! Y a pus mouéyen qué j' sorte!

Guettiz, mes pouor's quénâl's - Ch'est-i pé eunn' suurguette ?

Coum' mé v'lo engattée dauns c'té sacrée tchuvette!

-Mais, l^dit Satuurnin, vous autiez pu, je crois,

Pour vous asseoir dessus, baisser le siège en bois!

-Mais, qui qu' ch'est qui m' l'a dit! V'lo dyis minut's qué j'geins!

J'pouovais pas m'arléver, d'avé men la és reins!

-Et bien fallait app'ler, bonn' femm'! ça n'dérang' guère!

-Tais'ous dounc, effrountée! qu' répouonit ma bell'-mère

A la femm' qui touochait l'ergent des cabinets!

Ch'est pas la peine à c'tte heu d'vouos en v'nin m'rire aô nez!

Par troués coups, ilo-d-dauns, j'ai halé la sonnette.

Pour qué nou vyinn' m'aindyi à sorti d' la tchuvette!

A chaqu'coup qué j'halais - oh! y a pas bésoin d' rire!

A chaqu' coup, j'archévais eun graund siâo d'iâo âo d'rrière!

 

DSCF1058

 j'espère que vous aurez aimé mon histoire...

les photos sont de ma fille!!! et nous vous souhaitons une belle journée...

 

 

 

Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 04:12

 

Bourgeons de Mars

remplit les chars...

 

DSCF1169.jpg

 

S'il gèle la journée du 25 Mars,

l'année sera toute gelée.

 

DSCF1193.jpg

 (poirier " Williams)

 

Femme stérile, Mangeant du poireau

Ton ventre gros, deviendra fertile

 

DSCF1189.jpg

 (prunier sauvage)

 

Le céléri

rend la force au vieux mari.

 

DSCF3120.JPG

 

Le jour des rameaux

sème oignons et poireaux..

 

DSCF3117.JPG

 et ces jolies jonquilles aussi de mon jardin pour vous souhaiter a tous une belle journée ensoleillée

Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 07:27

Un oeuf d'une heure seulement,

Pain d'un jour, oiseaux bien petits,

Chair d'un an, poisson de dix,

Cela fait vivre longtemps

Comme on disait anciennement.

 

 

DSCF3585-bis.JPG

 

 

Pluie de Mars

Fumier de chat.

 

 

Quand Mars est poussièreux

Bouviers sont orgueilleux.

 

 

DSCF4985.JPG

(Cymbidium) 

 

Le jour de la Sainte Gertrude bon fait,

Se faire saigner du bras droit,

Celui qui ainsi fera

Les yeux clairs cette année aura.

 

 

DSCF4834.JPG

(épicattleya) 

 

En Mars pour fêter Gabriel

Revient la première hirondelle

Mais elles sont en chemin

Le jour de la Saint-Benjamin (autrefois fêté le 18 Mars)

 

DSCF4782-bis.JPG

 

je vous souhaite une très belle journée...

Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 04:31

j'étais absente depuis quelques jours, en raison de travaux dans la maison, peinture entre autre...

alors je n'ai guère eu le temps de vous concocter un article...

 

ARGENTAN.JPG

 "Jeunes femmes d'Argentan (61)

DICTONS :

s'il pleut le 1er Mars, il pleut le 1er Avril...

 

A la St Aubin on tond d'ordinaire les moutons;

Mais si vous voulez m'en croire, tondez les à la St Grégoire (12 mars)

(la fête de St Grégoire le grand est aujourd'hui célébrée le 3 septembre)

 

LAIT-CAUCHOISE.JPG

 

A la St Aubin l'hirondelle se met en chemin ( 1er Mars)

Taille tôt, taille tard, il n'est que taille de mars.

 

Si mars commence en courroux, il finira tout doux..

 

COIFFE-DE-PONT-L-EVEQUE.JPG

 

un petit coup de patois:

Long coume un jor sans pain!

Eté à pain et à pot!

Bouen coume le bouen pain!

Grossier coume le pain bis!

 

BOURGEOISE-DE-BAYEUX.JPG

 "bourgeoise des environs de Bayeux..à remarquer sa croix magnifique"

 

Mars sec, n'a jamais fait manger le pain sec..

 Faut mieux aller au boulanger qu'au médecin...

 

COSTUM-TRADI.jpg

cette carte de la vie courante, détaille bien les normands des campagnes dans le travail journalier.. et qui ne portaient pas les belles tenues, réservées aux grands jours de fêtes et de cérémonies...

les dictons me viennent de mon Almanach du Normand (édition 1982)

les cartes postales sont de ma collection personnelle... 

je vous souhaite à tous une agréable journée!!!

 

Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 04:30

Le froid et les gelées sont arrivés, ici pas de neige, mais quand même - 6° la nuit dernière...

20101129 46

 

une pyramide givrée...


2010-29-11-030.jpg


regardez... l'herbe des pampas sur un fond de ciel bleu... chouette non???


2010-29-11-034.jpg

 

une autre, pour le plaisir...


2010-29-11-037.jpg

 

et le givre aussi sur ce genévrier, c'est pas évident, car il est bleu...


20101129_53.JPG

 

L'herbe est bien gelée....

 

2010-29-11-011.jpg

 

et la petite mésange de mon jardin apprécie les boules de graisse....

je vous souhaite une très belle journée...




 

Repost 0
Published by liline50300 - dans parole de Normand!
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de liline50300
  • Le blog de liline50300
  • : bonsais, orchidées, loisirs, broderie sur filet (méthode d'autr'fois)traditions, dictons
  • Contact

Recherche